A propos | Galerie Tindouf

Galerie Tindouf 

Tahar Ben Jelloun

Capitale de la lumière, Marrakech est devenue peu à peu un lieu où l’art s’expose. Des galeries de qualité existent, mais en nombre insuffisant. La passion des Temli, Boubker et sa fille Hadia, pour la peinture contemporaine et l’art traditionnel se devait de trouver un espace où s’exprimer, où donner à voir et à partager. Certes, il y a la Galerie Tindouf à Tanger, lieu de retrouvaille des artistes, intellectuels et amateurs d’art. Mais la peinture y est à l’étroit. Il fallait lui offrir un bel espace, un petit coin pris à la sublime lumière de Marrakech. Hadia c’est installée a Marrakech deux ans au auparavant pour compte de la Fondation Patti Birch. Et avec l’aide de l’amie Jacqueline Foissac, architecte d’intérieur et femme de grande culture, Boubker et Hadia ont transformé un hangar en une galerie ouverte sur l’art moderne et contemporain et montrant aussi des broderies, tissages marocains et d’autres pays islamiques datant des siècles passés.

Le tout est posé avec discrétion et élégance (subtile éclairage Erco). Ce qui fait qu’on passe de la salle d’entrée où de grandes toiles du britannique Bill West, de Fouad Bellamine ou de Saad Hassani, expression de la modernité exigeante et belle, à la salle intérieure où sont accrochées des œuvres de Pontoy, Majorelle, James Brown, Claudio Bravo, Rafael Cidoncha ainsi que des œuvres de Fatema Hassan, de Ben Ali Rbati, de Chaïbia, de Fatma Gabouri, de Hamri, de Selfati, Bouragba, de Benmoussa ou de Yacoubi,La photographie est aussi à l'hommage le travail de Lalla Essaydi et Mohamed El Baz.

La visite se poursuit en se dirigeant vers la mezzanine où sont exposés des trésors de la broderie et du tissage marocain et oriental à côté de meubles en ébène et nacre venant de Syrie, d’Egypte, des meubles indiens coloniaux fabriqués par des Indiens pour le marché anglais et portugais. Ce sont des chefs-d’œuvre de cet artisanat du XIXème siècle qui habillait les palais et les maisons. Des objets qui retiennent le temps et ses éclats. Mais l’originalité de l’esprit de cette galerie c’est d’avoir réussi à établir une harmonie entre l’art traditionnel et l’art moderne, le point commun étant une beauté repérée par l’œil de Boubker. L’ensemble se marie avec naturel et on sait que ce lieu est le symbole concret de la rencontre des cultures et des imaginaires.